Quand l’Espace Personnel de Données (PIMS) est vulgarisé…

  • Sharebar

Mobile World Congress 2013

Lors du Mobile World Congress à Barcelone, Samsung a annoncé Knox.

Il s’agit d’une version d’Android personnalisée permettant de basculer très facilement entre environnements (appelé Persona)  : d’un environnement personnel à un environnement professionnel. Les deux environnements sont hermétiques en termes de données et donc de vulnérabilité potentielle pour le système d’information de l’entreprise.

Nous avons pu par exemple rencontrer un représentant de DropBox qui nous a présenté son produit DropBox for Teams adapté à Knox : on accède à des espaces de stockage et partage de fichiers qui sont différenciés selon le Persona.

On ne discutera pas ici des points forts et faibles (pas d’approche via les standards, obligation d’adapter les applications par les éditeurs etc.) du produit mais on s’attachera à souligner le nouveau paradigme popularisé.

En effet, les utilisateurs de mobiles n’ont jusqu’à présent pas à se soucier de leur rôle dans leur utilisation de leurs services mobiles (Apps, m-services connectés) et en particulier de leurs données personnelles. La frontière donnée personnelle / donnée publique s’est progressivement effacée par l’utilisation généralisée des réseaux sociaux. Certes, beaucoup s’en émeuvent, demandent le droit à l’oubli, commencent à lire les conditions générales d’utilisation des services auxquels ils sont abonnées. Mais le mal est profond pour l’entreprise : comment faire confiance dans un dispositif mobile (smartphone ou tablette) qui serait une passoire à données  où espaces public, privé et professionnel seraient perméable ? Généraliser le BYOD présente donc un risque important pour l’entreprise au coeur d’une guerre économique sans frontière.

C’est pourquoi l’initiative de Samsung avec Knox a le mérite de familiariser le grand public avec le concept de rôle, d’habilitation, de séparation des espaces de données et ceci dans un vocabulaire simple (le Persona) et une ergonomie des plus utilisables (un simple clic permet de basculer de contexte).

Samsung réussira-t-il dans son défi de popularisation des Espaces de données personnelles (PIMS pour Personal Information Management System) et des fédérations d’identité (même si elle reste réduite à deux identités) là où Apple a réussi pour le Cloud avec son service iCloud. Nous le lui souhaitons.

PS : vous trouverez plus d’informations sur nos travaux sur les PIMS dans la description du projet PIMI.

This entry was posted in Divers and tagged , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply