Devoxx France 2014 !

  • Sharebar

Du 16 au 18 avril dernier se tenait la conférence Devoxx France à Paris. C’est la première fois que j’assiste à un événement comme celui-ci, et franchement je ne suis pas déçu ! On y découvre plein de choses et on en repart avec l’envie d’essayer de nouveaux langages, de nouveaux outils.

Les conférences sont pour la plupart excellentes, on sent que les speakers sont des passionnés et ça fait plaisir. En fait il y avait tellement de sujets intéressant qu’on avait parfois du mal à choisir quelle conférence choisir pour une plage horaire donnée. Heureusement il y a un site web qui héberge les vidéos de toutes les conférences qui ont été filmées : parleys.com. C’est accessible à tout le monde donc profitez-en !

Voilà quelques-unes des conférences que j’ai appréciées.

Introduction aux Google Glass – Par Alain Regnier

Les Google Glass restent pour le moment un prototype accessible uniquement aux développeurs américains. C’est un projet de recherche et développement qui vise à produire des lunettes de réalité augmentée.

Elle est équipée d’un prisme qui permet de projeter une image sur l’œil qui vient se superposer à ce que voit l’utilisateur. Plusieurs démonstrations nous ont été faites. Par exemple, un capteur infrarouge permet de détecter le mouvement de la paupière. Ainsi le présentateur a pris une photo de la salle en clignant de l’œil. Il y a aussi un micro et un accéléromètre qui permettent de contrôler les lunettes en faisant des mouvements de la tête ou en donnant des instructions vocales.

Une autre fonctionnalité assez intéressante est le fait de pouvoir traduire un texte affiché sur n’importe quel support (dans notre cas il s’agissait d’un t-shirt). Visuellement c’est très impressionnant, car le texte traduit est projeté par-dessus le texte à traduire ce qui donne l’impression que le support a été modifié.

Une API (Mirror) sera bientôt disponible et fournira des outils pour développer des applications que l’on pourra télécharger et installer via Google Play comme pour un téléphone Android.

C’est donc un produit avec un potentiel énorme. Cependant, il y a encore des limites techniques sur lesquelles il faudra que Google travaille. Notamment l’autonomie qui est plus que limitée, vu que les batteries en utilisation vidéo tiennent moins d’une heure. De plus, les lunettes chauffent beaucoup. Pendant la présentation un message s’est affiché indiquant qu’il fallait que les lunettes refroidissent…

Un site de démonstration des fonctionnalités existe pour ceux qui aimerait avoir un aperçu de ce que permettent les lunettes.

33 things you want to do better – Par Tom Bujolk

Une présentation qui m’a beaucoup plus : Tom Bujolk est un très bon orateur. Il explique en citant Aristote que « nous sommes ce que nous faisons tous les jours. L’excellence n’est pas un acte, mais une habitude ». C’est-à-dire que pour devenir excellent il faut chercher à s’améliorer tous les jours et s’entêter à faire les choses proprement.

Il explique également que si on veut faire les choses correctement dans un environnement soumis au stress et aux deadlines, il faut au préalable s’être entraîné dans un environnement calme et sans précipitation pour apprendre à maîtriser les technologies qu’on utilise. Citation: “Deploying our skills is mutually exclusive from mastering them”.

La deuxième partie de la présentation, il la consacre à nous lister quelques un des outils qu’il utilise pour améliorer son code et/ou être plus productif. J’ai noté notamment Unitils, qui est une API Java qui permet de faciliter les tests unitaires.  Dans l’exemple, une simple annotation @FileContent au-dessus d’un attribut String avec comme paramètre le chemin du fichier permet d’injecter son contenu dans la variable.

Lombok parait également très intéressant. Elle facilite la vie en permettant de générer automatiquement tout le code nécessaire dans un JavaBean. Il suffit simplement de rajouter une annotation @Data et tous les getters, setters, hashCode, Equals, etc. sont générés automatiquement. La seule chose qu’il reste à faire c’est de déclarer les attributs.

Enfin il recommande vivement deux livres :

  • Effective Java, de Joshua Bloch
  • Clean code, de Robert C. Martin

Go pour Javaneros – Par Francesc Campoy Flores

Une présentation que j’ai également appréciée. Le présentateur n’est pas français, mais parle très bien notre langue.

Le but de ce talk est de présenter le langage Go de Google de point de vue d’un développeur Java, ce qu’il apporte de plus.

Go est donc un langage crée par Google, open source, qu’ils ont développé pour répondre à leurs besoins en interne notamment. Un des avantages de Go est qu’il compile extrêmement vite 80 à 90% plus rapide que le C. Il s’exécute aussi très rapidement. D’ailleurs contrairement à Java on peut par exemple paramétrer que dans un objet tous les éléments qui le composent seront situés les uns à la suite des autres dans la mémoire. Ce qui permet d’améliorer les performances.

Un des autres avantages de Go par rapport à Java est sa gestion de la concurrence largement simplifiée. Par exemple il suffit d’utiliser le mot clé go pour qu’une fonction s’exécute en parallèle du Thread courant. Go utilise des goroutines comme équivalent des threads en Java. La synchronisation des goroutines est également simplifiée. Plus besoin de passé par des mécanismes compliqués de synchronize, Semaphore, verrou, etc.

Autre chose que j’ai noté qui change beaucoup de Java est l’absence de notion d’héritage. Une classe ne peut pas hériter d’une autre. Les créateurs de Go ont préféré utiliser la composition à l’héritage.

Google utilise déjà ce langage en production en interne sur quelques applications. Comme le serveur de téléchargement dl.google.com ou golang.org qui est le site officiel du projet.

Conclusion

La conférence Devoxx est vraiment un événement à faire pour tout développeur qui aime son métier. La bonne ambiance qui y règne, les gens passionnés qu’on rencontre donnent vraiment envie d’y retourner. C’est aussi l’occasion de se rendre compte à quel point les technologies évoluent vite, et surtout qu’il est très important de se maintenir à jour.

This entry was posted in Conferences, Devoxx France. Bookmark the permalink.

Leave a Reply